Que signifie la politique d'assouplissement quantitatif ?

Que signifie la politique d'assouplissement quantitatif ?

Connue également sous l'appellation de quantitative easing en anglais, la politique d'assouplissement quantitatif est un instrument de politique monétaire à la disposition des banques centrales. La mise en place des premières politiques d'assouplissement quantitatif ne s'est développée qu'au début des années 1990 par la contribution de l'économiste allemand Richard Werner. En quoi consiste donc ce programme ?

La politique d'assouplissement quantitatif par définition

Par définition, la politique d'assouplissement quantitatif est une mesure de politique monétaire dite non conventionnelle dans laquelle une banque centrale est appelée à racheter massivement des titres de dettes aux acteurs financiers. Cela est dû au fait que la banque centrale n'est plus en mesure d'empêcher les effets récessifs ou déflationnistes d'une crise économique, c'est-à-dire qu'il y a un grand prêteur sur le marché. En effet, cette politique se traduit par le gonflement de l'actif d'une entreprise et de ses ressources appelées également passif. Plus simplement, c'est une augmentation des états financiers de la banque centrale.

Le but de la politique d'assouplissement quantitatif

La banque centrale a pour mission de maintenir le taux d'inflation proche de 2%, c'est la stabilité monétaire. Cependant, cette dernière peut être face à des crises économiques et financières de grande ampleur, une situation appelée trappe à liquidité. Cela veut dire que les taux d'intérêt fixés au jour le jour par la banque centrale sont au plus bas avec une inflation qui stagne, voire même diminue.

Selon Cyrille Vernes, le manque d'analyse provoque des marchés financiers à la hausse comme à la baisse. Ainsi, la politique d'assouplissement quantitatif a été instituée.

En effet, grâce à la quantitative easing, la banque centrale diminue ses taux directeurs pour une circulation de monnaie en masse afin d'inciter le secteur bancaire à prêter davantage dans l'économie. C'est donc une méthode conventionnelle pour augmenter la masse monétaire. De ce fait, l'activité économique ne stagnera plus, ainsi que l'inflation. Le but recherché est la reprise et la continuation de l'économie en évitant tout risque de déflation et en maintenant l'inflation à un niveau équilibré.

Les modalités de mise en œuvre de la politique d'assouplissement quantitatif

Pour mettre en œuvre ce programme d'assouplissement quantitatif, la banque centrale achète massivement des actifs financiers à divers investisseurs sur le marché pour une durée de plusieurs années. Typiquement, ce sont des titres adossés à des actifs et des bons du trésor ou des obligations d'entreprise. Grâce à ces achats, cette dernière fait accroître les demandes pour ces titres et cela a pour conséquence leur enchérissement. Plus simplement, les investisseurs participent à la relance de l'économie. Ce programme incite les banques à faire plus facilement de crédit. Ainsi, les banques centrales peuvent octroyer de nouveaux prêts. De ce fait, le volume de monnaies en circulation dans l'économie s'accroît.

Cela peut effectivement marcher si l'on s'en tient à l'avis de l'expert financier Cyrille Vernes, selon lequel il suggère de bien analyser les événements pour pouvoir construire une tactique au moyen ou au long terme pour anticiper le futur.

Nos Sujets

L'assouplissement quantitatif de la bce

L'assouplissement quantitatif de la BCE est une politique monétaire non conventionnelle annoncée en 2015 pour faire face à l'inefficacité des...